06 06 70 37 35
02 53 66 02 23

La Reculerie, 44110 VILLEPOT

Akita:Est-il fait pour vous?

Akita:Est-il fait pour vous?

L'akita inu et l'akita américain

 

L'akita : Qui est-il?

 

Trésor National du Japon, l’AKITA est un chien qui ressemble terriblement à son pays d’origine.

Il n’est fait que de contrastes et de contradictions, primitif et subtil, fort et délicat, à l’image de son pays dont la modernité est ancrée dans la tradition.

Posséder un AKITA c’est forcément être sensible à ces contradictions, et apte à les comprendre.

L’AKITA est un chien de caractère, qui ne peut pas convenir à tout le monde.

C’est un chien qui, comme le samouraï japonais a son Code d’Honneur….. il faut le traiter avec respect, l’aimer, le comprendre, être son ami et être un maître droit et fort.

L’AKITA vivra mal les contradictions, un esprit troublé ou changeant.

Il a besoin d’un maître respectable, dans tous les sens du terme, en qui il aura confiance et chez qui il cherchera stabilité, force d’esprit, sécurité et amour.

En un mot, l’Akita ayant du caractère, il lui faut un maître qui en ait aussi….

On dit souvent de lui que le maître idéal possède une main de fer dans un gant de velours.

 

Quel est son caractère ?

Posséder un AKITA est merveilleux,  mais cela se mérite,

Un bon maître se remettra en question, cherchera à comprendre ce chien si différent des autres.

L’AKITA est un chien intelligent, souvent déroutant et dont le comportement peut être assez inhabituel.

Comme toute philosophie asiatique, l’AKITA possède un coté YING, merveilleux chien, surprenant, intelligent, drôle parfois, fidèle et dévoué, mais il possède également un côté YANG.

Les défauts de ce chien, si l’on peut appeler cela des défauts dans notre culture européenne sont nombreux.

D’abord l’AKITA est un chien dominant, asocial.

Il ne supporte pas ses congénères de même sexe.

Faire cohabiter deux mâles ou deux femelles est quasi impossible.

En revanche, en couple ils s’entendent souvent à merveille.

Ce comportement a de nombreuses incidences sur la vie de tous les jours, dans les promenades, qu’il ne faut surtout pas négliger.

Posséder un AKITA c’est d’abord être sérieux et responsable, penser à son chien, mais également aux chiens des autres, en être parfaitement conscient à chaque instant et vigilant en toutes circonstances.

L’AKITA est également un chien avec un fort caractère, parfois déroutant.

Ne pas comprendre un tel chien ou mal l’éduquer peut souvent devenir problématique.

Un chien mal éduqué, incompris ou mal aimé peut faire vivre à ses propriétaires un véritable enfer.

En résumé, posséder un AKITA n’est pas à la portée de tous, c’est un chien difficile, qui demande beaucoup à son maître, mais qui donne tout autant en retour.

 

Comment éduquer un akita?

Un akita ne s'éduque pas comme n'importe quel chien, car il n'est pas n'importe qui !

Une éducation basée sur le renforcement positif est conseillée (féliciter ce qui est bien, ne pas punir à outrance, privilégier une relation de confiance)

Il faut être ferme et surtout cohérent, ce qui est permis est permis… ce qui est interdit reste interdit... et ne jamais faillir....

De par son fort caractère, l'Akita ne supportera pas une relation conflictuelle, le maître devra être sûr de lui... mais doux.... et répéter les choses... sans cesse, car comme tout chien japonais, l'éducation d'un akita n'est jamais terminée, tout se travaille et rien n'est jamais acquis.

Le maître ne devra jamais faire preuve d'une autorité extrême ou de violence (on ne secoue pas un chien, on ne retourne pas un chien), car il finira par se rebiffer et briser à tout jamais la confiance qu'il vous accorde.

Un akita est souvent déconseillé comme premier chien, car son éducation peut être délicate et avoir de l'expérience est préférable. 

 

La santé de l'akita :

L'akita est un chien robuste.

Néanmoins, il est sujet à deux maladies auto-immunes relativement fréquentes qui sont :

–   l'adénite sébacée

C'est une maladie de peau héréditaire et génétique, qui détruit les glandes sébacées du chien (et atteint souvent également le système immunitaire), causant la chute totale ou partielle des poils, et desséchant la peau qui développe des croûtes écailleuses et malodorantes. Le tout accompagné de souffrances atroces.

Cette maladie ne se guérit pas, mais il existe désormais des soins qui peuvent être faits localement pour soulager le chien et lui permettre d'avoir une vie quasi normale.

 

–  le VKH

Le syndrome de Vogt-Koyanagi-Harada est une maladie auto-immune et héréditaire qui touche
Il s'agit d'une maladie pour laquelle il n'existe aucun traitement permettant de sauver la vie du chien...
Juste des traitements permettant de lutter et d'apaiser la souffrance du chien, prolongeant sa vie de quelques mois voir quelques années pour les plus chanceux...

Les symptômes sont : la dépigmentation, la perte de poils, et la cécité. Parfois il n'y a pas d'avertissement, parfois il y en a, comme la dépigmentation et la conjonctivite. La conjonctivite est souvent suivie d'un décollement de la rétine, qui fait une surface bleu laiteux sur l'œil. À ce stade, c'est extrêmement urgent, car sans traitement, la cécité viendra très rapidement. Il a été rapporté que certains chiens perdaient leurs ongles. La maladie affecte les muqueuses telles que les paupières, la bouche, l'anus, la vulve et quelquefois les coussinets. Il y a une perte notable de pigmentation à ces endroits, commençant souvent par des croûtes ou des cloques. Un point à noter, beaucoup de chiens sont souvent atteints très jeunes : de 18 mois à 2 ans, ou même encore plus jeunes.

(source : http://akitasanstabou.free.fr/)

 

La stérilisation est aussi importante et conseillée : pour les mâles, elle calme les ardeurs et diminue légèrement la dominance. Chez les femelles, elle évite le désagrément des chaleurs et les portées non désirées. Pour les deux, elle diminue ou évite le risque de cancers et de tumeurs.

(Attention cependant : nos amis japonais sont des chiens sensibles aux anesthésies, n'hésitez pas à en faire part à votre vétérinaire.)

 

L'akita est-il fait pour moi ?

OUI :

Si vous vous sentez prêt à vous investir dans l'éducation de votre compagnon canin.

Si  vous avez du temps à lui accorder afin de poursuivre son éducation,

Si vous êtes patient, calme et rigoureux,

Si vous n'êtes pas spécialement sportif, mais appréciez le grand air et les ballades.

Si vous avez un peu de caractère (attention avoir du caractère ne veut pas dire avoir mauvais caractère, ni être arrogant et fort en gueule, car ça l'Akita n'aime pas...).

Si vous ne possédez pas un autre chien du même sexe que celui que vous souhaitez acquérir.

Si les poils ne vous font pas peur et que vous ne redoutez pas de brosser votre chien tous les jours en temps de mue.

Si vous avez assez de sang-froid et de force pour anticiper ou gérer une altercation entre chiens

Si tenir un chien en laisse tout le temps ne vous dérange pas.

Si vous êtes sérieux, rigoureux et soucieux de la sécurité de votre chien et des chiens des autres.

Si vous avez des enfants respectueux, car il deviendra leur meilleur ami.

Si vous avez un peu d'expérience et un peu de psychologie canine.

 

NON :

Si vous manquez de patience, vous êtes irascible et qu'accorder beaucoup de temps a un chien pour construire une relation et l'éduquer vous embête.

Si vous tergiversez, ne savez pas ce que vous voulez, manquez d'assurance et de confiance en vous.

Si vous souhaitez un chien formaté, clé en main, à l'éducation facile.

Si vous voulez frimer, compte tenu du caractère du chien, vous ne frimerez pas longtemps....

Si vous aimez que votre chien vous obéisse au doigt et a l’œil.

Si vous avez un jardin non clos.

Si vous avez peur des bagarres de chiens.

Si vous n'êtes pas vigilant.

Si vous avez déjà plusieurs chiens de même sexe.

Si vous préférez promener votre chien sans laisse,

Si vous êtes une personne nerveuse, ou que vous avez des enfants turbulents.

Si vous n'avez jamais eu de chien,

Si vos méthodes d'éducations sont basées sur «je suis le chef et tu dois obéir ».

Si vous n'êtes pas prêts à vous remettre en cause et vous creuser un peu les méninges.

Si vous être maniaque, que vous avez peur des poils et que vous n'en supportez pas sur vos vêtements, votre voiture ou votre sol ... L'akita  n'est pas fait pour vous !