06 06 70 37 35
02 53 66 02 23

La Reculerie, 44110 VILLEPOT

Akita Americain

Akita Americain

Anciennement appelé grand chien japonais, l’akita américain se différencie de son cousin l’akita inu principalement par son gabarit, l’américain est en effet plus massif (40/60kg), et par ses couleurs, le standard de l’akita américain autorisant quasi toutes les robes possibles.

Malgré son essor aux USA, et les différents apports de sang (comme celui du berger allemand), il n’en garde pas moins son caractère typique de nippon et de primitif.

C’est un chien calme, peu aboyeur, fier, qui impose le respect.

Mais c’est une forte tête, qui n’est pas à mettre entre toutes les mains.


Son éducation doit se faire avec de la douceur, de la patience, de la constance et de la fermeté, pour résumer

« une main de fer dans un gant de velours ».

L’akita américain comme son cousin l’inu est un chien très intelligent, très réfléchit et observateur et de ce fait il peut paraître têtu car il n’obéira pas à son maître aveuglément, mais s’il juge cela nécessaire, pour cela son éducation devra aussi se faire en toute subtilité.

Elle doit être juste car l’akita américain ne pardonnera pas les erreurs de jugements.
Un climat de confiance devra être établit entre l’AA et son maître.
Respectez-le il vous respectera.
Mal éduqué, « cassé », et ça sera un calvaire.
Avec une bonne éducation, c’est un chien qui sera fidèle à ses maîtres, et qui sera assez facile à vivre à la maison, même si avec un akita américain rien n’est jamais acquis.

On le dit chien / chat, indépendant, très propre, n’aimant généralement pas l’eau, il peut se montrer réservé envers les étrangers.

Il est assez « pantouflard », il paraît cependant plus énergique que l’akita inu, même s’il est loin d’être un grand sportif.

C’est un grand dominant avec ses congénères principalement du même sexe, et ce malgré une bonne éducation et socialisation, ce qui sous-entend des promenades toujours en laisse, et parfois « sport », une impossibilité de faire cohabiter deux mâles ou deux femelles.

Son fort instinct de chasse, fait que le laisser libre n’est pas conseillé, ce n’est pas un chien qui a beaucoup de rappel.

La cohabitation avec les autres animaux, tels que les chats, est assez délicate contrairement à son cousin, son instinct de chasseur, et son côté territorial amènent à être très vigilant, et il faudra parfois penser à séparer chien et chat, ou autre.

 

 

  •  
    Hélène VILLAUME
  •